7_conseils-pourdebuter-_en-motion_780x344

7 conseils pour débuter en motion design

Voici 7 conseils utiles lorsque l’on débute en motion design afin de passer la traversée du désert le plus rapidement possible.

1 – Se former un peu tous les jours

Commencez par suivre une chaîne Youtube dont vous avez aimé le contenu et réalisez leurs tutoriels les plus populaires.
Essayez de faire un tutoriel par jour pendant 1 mois.
Commencez avec des tutoriels très courts, entre 5 et 15 minutes maximum afin de rester concentré et surtout d’être régulier.

Faites-les vraiment plutôt que de simplement les regarder. Vous allez augmenter votre niveau technique assez rapidement en quelques semaines.
Vous verrez que par la suite vous serez capable de suivre des tutoriels en accéléré pour en visionner 2 fois plus. De plus, vous pourrez ressortir votre fichier de travail à l’occasion pour vous rafraîchir la mémoire ou simplement pour gagner du temps sur un nouveau projet.
Si vous tenez un mois, pourquoi ne pas le faire sur 1 an ? Imaginez 365 tutoriels réalisés, 365 techniques que vous aurez dans votre “bibliothèque” de motion designer. Cela fera une différence énorme sur 1 an, 2 ans ou même 5 ans.

Autant vous le dire tout de suite, vous n’avez pas fini d’apprendre! Le motion design nécessite de fortes compétences techniques qu’il faudra acquérir en formation continue. Alors mieux vaut commencer tout de suite.

Voici quelques chaines youtube dont j’aime regarder les tutoriels :

EC Abrams
Spécialisé en Motion Graphic sur After Effect (Angl.)

School of Motion
Motion Graphic sur After Effect également (Angl.)

Motion Café
Spécialement ceux de Grégorie Villien, sur After Effects et Cinema 4D en Fr

Motion Designer Community
Spécialisé en Cinéma 4D, en Français et Anglais

Eyesdesyn
Sur Cinéma 4D, et tous spécialement sur le cell shading et un aspect graphique fausse 2D.

Mapping Motion Blog
Pour finir je démarre ma chaine youtube où vous pourrez retrouver quelques tips et prochainement des interview inspirantes de motion designer.

2 – Rencontrez d’autres motion designers (en ligne et en vrai)

Que ce soit sur internet ou en vrai rencontrez vos compères.
Vous devrez pour progresser rapidement rencontrer d’autres personnes avec qui échanger.
N’ayez pas peur d’approcher des personnes d’un niveau plus avancé que le votre vous seriez surpris à quel point ces même personnes peuvent parfois vous aider et vous débloquer sur des problèmes précis.

Vous pouvez aller sur des groupes facebook ou des forums mais je vous recommande vraiment de sortir de chez vous et d’aller dans des meetup ou autre apéro et rencontrer de vrai personnes. Si il n’y en a pas près de chez vous créé en !

Voici un petite liste d’évènements :

Sur paris et ailleurs dans le monde : Motion + Design
À Strasbourg : Apéros Motion Design
À Nantes : le Motion Motion
À Montréal : Le MIM et le MOMO

L’effet de groupe stimule, il est fort probable que vous rentriez d’un évènement encore plus motivé qu’avant.

3 – Apprendre les principes de bases de l’animation

Dans motion designer il y a motion. Effectivement à moins d’avoir une formation en animation traditionnelle ou 3D, c’est un élément que vous devrez considérer.

J’ai écrit un précédent article à propos des 12 principes d’animation  issus du livre The Illusion of Life créer par des animateurs des studios Disney.

Connaître et appliquer rapidement ces principes va hausser le niveau de vos animations.

4- Se former en Design Graphique

Dans motion designer il y a aussi “designer” et vous ne serez probablement pas surpris si je vous parle de design graphique ici.

Il arrive que l’on rencontre des motion designers capables de prouesses techniques mais incapables de choisir une typographie ou de composer une image.
Bien évidement il est normal d’avoir des forces et des faiblesses et on peut ne pas aimer cet aspect du métier et se concentrer sur l’animation.

Seulement il ne faut pas concentrer de manière uni-latéral ses efforts sur l’apprentissage de nouveaux logiciels ou d’outils techniques. Il est important d’avoir de solides bases en arts graphiques, ne serait-ce que pour bien présenter votre travail, avoir un langage commun avec des directeurs artistiques et défendre vos idées.

Ce conseil est d’autant plus important si vous souhaitez passer par la case freelance car vous devrez faire vos propre choix.
De plus si vous travaillez en agence ce genre de choses peuvent faire la différence entre un futur directeur artistique , un réalisateur multimédia et un exécutant en motion design.

Voici quelques livres que je vous recommande pour débuter l’apprentissage du graphisme :

  • Le Manuel d’anatomie typographique – Stephen Coles – Edition Pyramyd
  • Les fondamentaux du GraphismeGavin Ambrose,Paul Harris – Edition Pyramyd
  • Systèmes de grille pour le design graphique – de Josef Müller-Brockmann
  • Logo Modernism – Jens Müller et R.Roger Remington
  • Mise en page (s), etc. Fondamentaux, éléments de base, principes de grille, supports, études de cas,- De Damien Gautier et Claire Gauthier

5 – Travailler avec d’autres motion designers

J’ai longtemps travaillé dans mon coin, par la force des choses, en temps que freelance. Par la suite je me suis retrouvé dans des compagnies où j’étais le seul motion designer. Cela permet de toucher à tous les projets et par la même de progresser rapidement, mais il arrive au bout d’un moment que l’on tourne un peu en rond.

Le fait de travailler sur un projet avec d’autres personnes permet de se confronter à d’autres manières de faire. Voir les solutions trouvées par d’autre à un problème auquel vous vous êtes confronté est très enrichissant.

Vous pouvez aussi avoir à vous échanger les fichiers sources. Cela permettra d’apprendre des petites techniques et astuces que l’on trouverait pas forcement dans un tutoriel.

Attention toutefois à bien respecter la propriété intellectuelle des créations de votre partenaire.
De plus cela peut créer une émulsion créative et vous permettre de vous challenger positivement les uns les autres.

6 – Montrer son travail

Montrer son travail est également une très bonne manière de progresser. Mais attention à qui vous le montrez.
Privilégiez des personnes dans le domaine et plus expérimentées que vous, qui pourront vous aiguiller sur les bons et les moins bons points de vos créations.
Leurs avis seront souvent bien plus francs que ceux de vos proches. Même s’il peut être intéressant d’avoir des retours de personnes en dehors du motion, il est probable que votre mère ou votre conjoint ne seront certainement pas les personnes les plus objectives pour juger votre travail.

Donc, encore une fois allez faire un tour dans les groupes Facebook et forums et après vous être présenté avec politesse, montrez votre travail. vous aurez des retours parfois sévères mais également plus constructifs.

7 – Faire de la veille en animation

Suivez différentes compagnies, des studios d’animation et bien évidement d’autres motion designers dont vous aimez le travail. Essayez de comprendre comment ils ont réalisées tel ou tel passe. Vous pouvez également essayer de reproduires les effets.

Cela permet également de dégager les tendances graphique pour vous orienter un peu dans vos créations. Mais s’il vous plait ne restez pas seulement sur pinterest et instagram. Diversifiez vos sources d’inspiration.

Voici pour mes 7 conseils du jour pour démarrer en motion design. Si vous avez aimé cet article je vous recommande la lecture de mon autre article 10 erreurs à évitez quand on débute en motion design

Jeremy

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *