Quelle est la différence entre le motion design et l’animation ?


Bonjour les motions, aujourd’hui je voudrais répondre à une question que l’on me pose souvent lorsque je parle de mon travail de motion designer : Quelle est la différence entre le motion design et l’animation ?

La plupart du temps quand on me pose la question “quel est ton métier ?”
Je réponds très naturellement : je suis motion designer.
Cette réponse suscite dans la grande majorité du temps l’incompréhension de mon interlocuteur. On va se le dire : le motion design est partout autour de nous et pourtant personne ne sait ce que c’est.

Souvent, je précise en disant que je fais du graphisme animé.
Il s’agit de la meilleure définition de mon travail, mais il arrive fréquemment que cela induise mon interlocuteur en erreur.


Je cite la réaction classique ” Ah tu fais de l’animation en fait, comme Pixar !” Vous pouvez rajouter les variantes “…comme Disney”, “comme Marvel”, ou bien d’un autre genre “Ah oui je connais, comme dans les jeux vidéo et le cinéma, avec les capteurs sur le corps des acteurs”, etc.



Mappingmotion
Tu ne vois pas la différence entre motion design et animation ?




La confusion est compréhensible puisque le terme de Motion design est relativement récent. En motion design, on a souvent recours à de l’animation 2D traditionnelle ou 3D.
Comme je l’écrivais dans mon article sur les 12 principes d’animation, on applique en motion design les principes fondamentaux de l’animation traditionnelle. De plus, en cinéma d’animation, tout comme en motion design, on raconte une histoire au travers d’images animées.
Cependant, la ressemblance s’arrête là, car…


Non le motion design n’est pas seulement de l’animation.



Pour une simple et bonne raison : le motion design est un domaine, une discipline du graphisme alors que l’animation est une technique.

Dans “motion design” il y a “DESIGN”. Le terme provient de son nom d’origine “Motion graphic” lui-même, diminutif du terme “motion graphic designer“. Littéralement en français “le graphisme en mouvement”.


Ci-dessous, deux des génériques réalisés par Saul Bass, graphiste new-yorkais, ayant créé bon nombre d’affiches et génériques de film. Il est considéré par beaucoup comme le père du motion design.

Saul Bass movie poster pour Otto Preminger film"Anatomy of a Murder"
Saul Bass, poster pour “Anatomy of a Murder” film d’Otto Preminger



Captures du générique du film “The man with the golden arm”, d’Otto Preminger



À l’origine, la filiation avec le design graphique était donc évidente. Mais avec le temps, la confusion a commencé. Notamment par le développement des effets spéciaux et l’arrivée de logiciels 3D accessibles au grand public. Finalement, il y a beaucoup de vases communiquants entre ces disciplines et il arrive très souvent que des motions designers aient un background en VFX ou cinéma d’animation.
Ce sont des compétences très utiles en motion, malgré tout, elles ne sont pas forcement nécessaires, car aucun motion designer ne peut occulter la partie design graphique, alors que l’inverse est possible.


Le motion design est fait de métaphores graphiques. Il y a une retranscription iconique de la réalité, chacun des éléments est symbolique et signifiant.


La durée des vidéos est une première différence. Les vidéos en motion design ne durent que quelques minutes maximum, au-delà, l’attention du spectateur est amoindrie et la transmission du message ne passe plus.
Les studios de motion design ne peuvent pas réaliser des courts et moyens métrages. Il existe bien un domaine ou le motion design se rapproche énormément de l’animation mais nous y reviendrons par la suite.

La principale différence est que le cinéma d’animation raconte une histoire de manière figurative, avec des personnages, des situations, des lieux et un aboutissement scénaristique. Bref un vrai film. Alors que le motion design véhicule un message, raconte une histoire parfois claire mais au travers de métaphores graphiques. Il y a une retranscription iconique de la réalité, chacun des éléments est symbolique et signifiant.



La mission du motion design est la même que celle du design graphique : promouvoir, informer ou instruire.



La différence entre le motion design et l’animation est la même que celle entre le graphisme et l’illustration. On comprend bien qu’un illustrateur est davantage un dessinateur libre de sa création qui n’a pas à connaitre les codes de communication du graphisme. Il peut travailler pour lui-même et pas forcement pour une commande. Dès lors qu’un illustrateur travaille sur un projet de communication, il devient graphiste et vice versa si un graphiste travaille sur des projets de design sans but de promouvoir, d’informer ou d’instruire, il devient alors illustrateur. C’est exactement la même différence entre l’animateur et le motion designer.

Vous n’êtes pas encore convaincu ? J’ai un autre exemple, quelle est la différence entre un musicien et un sound designer ? Je pense que vous voyez où je veux en venir.


Finalement on arrive toujours à la sempiternelle question :
Quelle est la différence entre un artiste et un designer ?


Il y a cependant un domaine qui selon moi se retrouve parfois à mi-chemin entre le motion design et l’animation ; c’est la réalisation de clip vidéos.

Les clip vidéos en animation sont vraiment dans une catégorie à part pour les animateurs et les motions designers. Prenons l’exemple des clips réalisés en animation typographique, que l’on appelle aussi typographie kinétique.


Jain - Alright (Lyrics Video) - Réalisation Dalkhafine
Jain – Alright (Lyrics Video) – Réalisation Dalkhafine
Jain - Alright (Lyrics Video) - Réalisation Dalkhafine
Jain – Alright (Lyrics Video) – Réalisation Dalkhafine
Jain - Alright (Lyrics Video) - Réalisation Dalkhafine
Jain – Alright (Lyrics Video) – Réalisation Dalkhafine

Jain – Alright (Lyrics Video) – Réalisation Dalkhafine

Youssoupha - Menace de mort - Clips Officiels
Youssoupha – Menace de mort – Clips Officiels


Youssoupha – Menace de mort – Clips Officiels



Avec ces deux exemples, on se rend compte que l’on est bien dans du motion design, avec l’utilisation de tous les outils graphiques d’un designer comme les typographies, pictogrammes, formes géométriques, couleurs, etc…

Certains clips en revanche sont de véritables courts métrages d’animation. Comme ce clip, ci-dessous, de Bigflo et Oli. Mais si on regarde de plus prés, il est aussi un outil de promotion et un outil informatif.
Un vidéo clip sert à vendre de la musique avant tout. De plus il y a clairement un message à faire passer, sa fonction de transmission d’une idée est présente.



Avec cet article, je ne cherche pas à nier l’influence de l’animation dans le motion design, au contraire. Tout bon motion designer se doit de maitriser les principes de base de l’animation. Mais préciser leurs différences permet de donner toute sa légitimité au motion design qui, au fil de temps, s’émancipera probablement également du design graphique jusqu’à créer un nouveau domaine d’art appliquée avec ses règles et ses codes propres.



Jeremy Fassio



Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *