animatique Motion Design

L’animatique : l’arme secrète des meilleurs motion designers

Salut les motions ! Avez-vous déjà envoyé une vidéo dont vous étiez très fiers à un client? Une vidéo peaufinée à la keyframe près…mais qui, malheureusement, n’empêchera pas le client de revenir en vous demandant de tout changer !
Si cette histoire vous est familière, c’est que vous avez certainement manqué une étape primordiale dans la création de votre film. Cette étape est l’animatique.

Il y a quelques mois je vous présentais toutes les étapes de la création d’une vidéo motion design. Je mentionnais cette étape qui malheureusement est trop souvent écourtée, voire carrément inexistante dans le processus de création de certains projets.

Au cours des derniers mois, mon avis sur l’importance de cette étape s’est confirmé. J’ai pu voir une corrélation entre les projets qui se déroulent bien et les projets qui s’enlisent dans d’interminables va-et-vient.

J’ai eu le même retour d’expérience de nombreux professionnels de la discipline. Plus un motion designer prend en expérience plus il porte de l’importance à toutes les étapes de la pré-production d’une vidéo et l’animatique est une des étapes clés.

Dans cet article je vais vous expliquer en quoi l’animatique est l’arme secrète des meilleurs motion designers.

Commençons par un petit rappel de ce qu’est une animatique.


Qu’est-ce qu’une animatique ?

L’animatique est la première prévisualisation vidéo de votre film. L’animatique est une version brute du résultat final.
Parfois il s’agit simplement d’une vidéo qui comprend une animation sommaire du storyboard. Elle contient cependant tous les éléments constitutifs de la vidéo finale : sons, mouvements de camera, principes de transition, timing, etc.

Mais alors à quoi ressemble une animatique concrètement ? Voici quelques exemples d’animatiques qui ont abouti à de merveilleuses vidéos.





Une animatique… pour quoi faire ?

Faire une vidéo sans animatique c’est un peu comme construire une maison sans plan.

Et il ne vous viendrait pas à l’idée de commencer à construire une maison sans avoir validé le nombre de pièces, la superficie de la maison ou encore la taille de la cuisine. Une animatique c’est un peu comme “le plan animé d’un film”.

Une animatique c’est ça ! Un outil pour faire valider la structure d’un film auprès de tous les collaborateurs sur le projet.


Quel est le but d’une animatique ?

L’animatique doit répondre à la question suivante : est-ce que mon histoire est compréhensible ?

La narration doit être cohérente pour faire véhiculer l’histoire. Le but d’une animatique est de mettre d’accord le motion designer et le client.


L’animatique entraîne parfois quelques incompréhensions

Le problème majeur avec une animatique est de bien faire comprendre au client qu’il ne s’agit pas de la vidéo finale.

Une des difficultés est de faire comprendre au client qu’une animatique n’est pas la vidéo finale.

Cela peut vous sembler évident pour vous, en temps que professionnel, mais pour un client, une vidéo est une vidéo ! Il vous a commandé une vidéo et si vous lui montrez une vidéo, il va prendre ce qu’il voit pour acquis.

C’est pourquoi, il y a parfois un travail d’explication et d’éducation du client à faire.

Pour se prémunir, une des premières choses à faire en début de projet est de poser ces quelques questions : avez-vous déjà réalisé une vidéo d’animation de ce type ? Connaissez-vous le processus ?

À partir de là, en fonction des réponses que vous recevrez, vous allez pouvoir avancer.
Si le client est habitué à travailler sur des films et qu’il connait le processus, c’est parfait!
Dans le cas contraire, vous allez devoir lui expliquer clairement ce qu’est une animatique et justifier en quoi cette étape est importante pour le bon déroulement du projet.


Comment justifier la création d’une animatique auprès de votre client ?

Quand vous présentez le processus, adaptez autant que possible votre vocabulaire au langage de l’industrie de votre client.

Parler du plan d’architecte, ou des fondations, sera souvent plus compréhensible pour la grande majorité des gens.
Si vous travaillez pour une agence web, parlez d’un prototype !
S’il vous travaillez pour une start-up, alors là c’est facile! J’ai l’arme sécrète : présentez le processus comme un MVP (Minimum Viable Project). Croyez-moi, votre client vous aimera dès le départ, car vous connaîtrez son language et ses codes.

Si vous êtes capables de vous adapter et de présenter votre processus de création d’une manière claire pour vos clients, ils seront beaucoup plus réceptifs quand vous leur présenterez par la suite votre animatique. Création qui comprend cette fois-ci votre langage de design graphique et de réalisateur de film. Pensez-y, l’empathie c’est aussi ça et c’est important pour faire passer ses idées !


Un argument magique !

Il y a une chose que vous devez comprendre et qui est une loi universelle dans le business : la priorité numéro 1 de tous les clients est d’économiser de l’argent !

La meilleure manière de présenter les choses, en prenant en considération la priorité de votre client, est la suivante :

« Cette animatique va nous permettre de travailler ensemble et prendre les bonnes décisions au bon moment, tout en nous évitant de perdre du temps et par conséquent de l’argent »

Je vous laisse reformuler cette phrase à votre manière, mais vous voyez l’idée. Présentez cela comme un avantage, en temps et en argent.

Maintenant que le client comprend et est convaincu que l’animatique est une étape importante, vous allez travailler dessus.
Une fois prête, il va falloir la lui présenter. Il est important de ne pas négliger cette étape.


Comment présenter son animatique au client ?

Présentez vous-mêmes l’animatique lors d’un rendez-vous ou lors d’un appel vidéo. Il est important que ce soit vous qui présentiez et défendiez votre animatique !

Pour reprendre la métaphore du plan de construction, on a jamais vu un architecte livrer des plans sans les expliquer. Il faut toujours expliquer ses choix, car ce qui fait beaucoup de sens pour vous n’en fait pas forcément pour votre client à la vue de cette vidéo.

Je ne suis définitivement pas un fan des rendez-vous trop fréquents dans un processus de création. Cependant, si vous deviez n’en choisir qu’un, ce serait celui-ci, car il est déterminant.
Par la suite, durant le reste du processus, le client comprendra de lui-même une version 1, 2 ou 3 de la vidéo, mais pour l’animatique il faut l’aider.

Pour ce rendez-vous, faites en sorte d’avoir toutes les personnes décisionnaires. Lorsque vous présentez l’animatique, il faut leur dire sur quoi porter leur attention.

Par exemple, sur la musique, le placement de la voix, l’arrivée de telle animation à tel moment pour exprimer telle idée, etc.

C’est primordial, car l’animatique est un outil de collaboration. Il ne s’agit pas d’une contrainte pour le client, ni d’un devoir scolaire pour vous. Il s’agit vraiment du meilleur outil pour devenir efficient et travailler plus rapidement.

Apprenez à faire des animatiques et je vous garantis que vous améliorerez vos relations avec vos clients.


Montrez au client ses mauvaises idées par l’animatique

L’animatique est un outil extraordinaire pour expliquer et justifier auprès de votre client que telle ou telle chose qu’il vous demande ne vont pas fonctionner.

Pour que le client admette que son idée “géniale” n’est certainement pas la solution à son problème, il faut parfois lui montrer d’une manière ou d’une autre, sinon il ne vous écoutera plus par la suite et restera bloqué sur ses principes. C’est à ce moment précis que l’animatique peut vous aider.

Vous savez depuis le départ que les 30 frames de son storyboard pour une vidéo de 20 secondes sont une mauvaise idée… les 10 pages de texte de l’équipe marketing pour une vidéo Facebook… mauvais choix également…ou bien sa musique dubstep d’un autre âge pour vendre des couches-culottes pour enfants…sérieusement…vous le savez que c’est une mauvaise idée.
Mais en tant que professionnel, vous devez justifier tous vos choix. Et là, l’animatique va mettre en lumière ce qui fonctionne ou pas.
Quand vous présenterez votre animatique, il va bien se rendre compte que ça ne marche pas !
À partir de là, il aura toute votre attention et vous pourrez lui présenter des alternatives plus en accord avec ses besoins et vos propres goûts !

Bien sûr, l’animatique n’est pas seulement un outil précieux pour gérer les mauvaises idées du client, mais il est également parfait pour prendre conscience de nos propres idées foireuses !


L’animatique est essentielle au cinéma

Pour finir voici un reportage, réalisé par Haroun Saifi, sur l’impact des animatiques dans l’industrie du cinéma Hollywoodien. Comme quoi… si tous les réalisateurs de blockbuster hollywoodien réalisent des animatiques de plusieurs heures, c’est bien qu’elles ont une utilité approuvée !



Voilà pour cet article! Je vous conseille vraiment de passer plus de temps sur vos animatiques, car c’est durant cette étape que vous testez vos concepts, que vous affinez le storytelling, que vous devenez confiant quant à la réalisation du projet et que vous créez une belle collaboration avec vos clients.
Au final, vous gagnerez beaucoup de temps, d’argent et de quiétude.


Jeremy Fassio

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *