Genesis_Lyon_2019-Cathedrale Saint-Jean

J’ai été à la Fête des Lumières de Lyon !

Salut les motions ! En cette fin d’année je suis en voyage en France et j’en ai profité pour aller faire un tour à la Fête des Lumières de Lyon.

Pour la petite histoire cela fait maintenant plus de 4 ans que je souhaitais y aller mais entre l’annulation de 2015, mon expatriation et les grèves de cette année ce fut un peu compliqué. Mais, malgré tout, cette fois-ci, j’ai enfin pu voir à quoi ressemble le plus grand événement de projection vidéo au monde ! Avec environ 1,8 millions de visiteurs sur les 4 jours du festival 2019.

Petit rappel pour ceux qui ne connaîtraient pas l’événement.
Voici ce que Wikipédia nous en dit : ” La Fête des Lumières s’appuie sur la fête religieuse dite fête du 8 décembre, fête de l’Immaculée ConceptionIlluminations ou encore fête de la Vierge Marie. C’est devenu une manifestation populaire, initiée par la Ville de Lyon en 1989, qui se tient chaque année pendant quatre jours autour du 8 décembre, date traditionnelle de l’événement, à Lyon (France).”

En gros une multitudes d’installations et de spectacles son et lumière se déroulent en plein cœur du centre historique de Lyon.

Voilà pour le rappel, maintenant j’en viens au fait.

Que vaut vraiment la plus grande fête des lumières ?

J’ai personnellement aimé l’événement dans son ensemble !

De très belles installations étaient présentes, qui pour elles seules valaient le déplacement. Il s’agit certainement de la plus imposante fête au Monde et deux soirées complètes, au minimum, sont nécessaire pour voir la majeure partie des installations.

Cependant, tous les spectacles, n’étaient pas du même niveau, j’ai même trouvé que certaines projections avaient une direction artistique un peu dépassée, mais cela était souvent compensé par une réalisation parfaitement maitrisée.

Par exemple, celle des “Cueilleurs de Nuages” sur la colline de Fourvière était incroyablement massive puisque s’étendant sur l’ensemble de la colline. Il s’agit là d’une véritable prouesse technique, qui faisait oublier la direction artistique un peu vieillotte de l’œuvre. Ceci n’est que mon avis et mon goût, car bon nombre de personnes autour de moi semblaient apprécier le résultat…

Fete-des-lumieres-de-Lyon-colline fourviere
Colline Fourvière, projection monumentale sur 5 bâtiments

Le niveau de qualité des musiques et des effets sonores était très bon et cela pour l’ensemble des spectacles !

La diversité des installations, leur nombre (36 au total), leur répartition dans le centre de Lyon, l’ensemble cohérent et bien organisé bref, on pouvait sentir l’expérience des organisateurs depuis 1989 !

Beaucoup de monde (environ 2 millions de personnes) bien que moins nombreux qu’en 2014 qui avait connu plus de 3 millions de visiteurs !

La gestion de l’événement et du public fut une belle réussite.
Il était tout de même plaisant de déambuler dans les rues de Lyon malgré la foule et finalement l’attente pour voir certaines œuvres était convenable, je n’ai jamais eu à attendre plus de 20-25 minutes pour voir une installation et seulement 2 fois en tout durant mon séjour.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La claque #5 : Les sculptures en projection de Gabriel Schama

Je vais vous présenter quelques œuvres que j’ai particulièrement aimées lors de cette édition 2019 :

Genesis

Je commence par mon coup de cœur de cette édition 2019.
Le spectacle Genesis créé par le studio Lyonnais THÉORIZ Studio.
Ils ont depuis plusieurs années développé des outils spécifiques, capables de générer les effets visuels dédiés à l’architecture de la Cathédrale Saint-Jean. Il s’agit de leur 6e œuvre présentée durant une Fête des Lumières, la première datant de 2011.
Cette année, Théoriz, nous propose un spectacle racontant l’origine de la création du Monde, du bigbang jusqu’à nos jours.

D’une durée d’environ 5 min, il s’agit pour moi du plus impressionnant des spectacles, aussi bien du point de vue technique, qu’artistique ! Très bonne orchestration musicale également, le tout bien maîtrisé !

CODA

Une installation, réalisée par le collectif parisien SCALE située sous la verrière de la Cour du Midi du grand Hôtel-Dieu.
Constitué de 20 bras articulés qui réalisent un ballet lumineux porté par une composition originale de Lucie Antunes.
Des propres mots de ses auteurs “CODA”  est la transposition futuriste d’une danse dans laquelle les machines presque organiques semblent soudain s’humaniser. Une œuvre d’anticipation, immersive et mystérieuse, où la lumière supplante l’humain.”
Cette œuvre a connu un très grand succès lors de cette édition de la Fête des Lumières, et c’est grandement mérité.

MICROCOSMOS

Il s’agit d’une œuvre réalisée par deux studios roumains Mindscape et YGREQ INTERACTIVE qui ont conçu cette installation comme une tentative de capturer un fragment de l’Univers.

Présente sur la rue du Président Carnot, cette œuvre a véritablement fasciné les passants. Les gens se questionnaient sur sa réalisation et sa signification. Un véritable objet de contemplation où la musique dédiée a ajouté une dimension immersive.

Même si j’ai l’impression d’avoir déjà vu ce genre de projet un peu Science Fiction et Interstellaire (je vous parlais d’ailleurs, il y a quelques temps, d’une installation du studio Ouchhh assez semblable).
Je dois dire que la réalisation était solide, massive, telle une météorite polygonale échouée en ville. Structure autour de laquelle, nous, les primates modernes, essayons d’en comprendre le sens.
Encore une fois une grosse mention pour le son, qui était parfaitement orchestré.

Voici pour finir cet article quelques photos de l’événement.
Je vous encourage vivement, si vous avez l’occasion, à venir à l’une des éditions de la Fête des Lumières qui est, à mon avis, l’une des plus belles à travers le Monde !

Jeremy

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *