Comment préparer ses fichiers Illustrator pour After Effects ?

Aujourd’hui je vais vous apprendre comment préparer au mieux vos fichiers réalisés sur Adobe Illustrator avant leur importation dans le logiciel Adobe After Effects.

Depuis mes débuts en motion design, j’ai eu l’occasion de travailler avec des illustrateurs qui me fournissaient parfois des fichiers sources mal préparés pour l’animation. Je veux dire par là des documents dans une taille beaucoup trop grande ou trop petite, avec tous les éléments sur un seul calque, rien d’assemblé ou de fusionné et dans un mauvais profil colorimétrique. Ce qui fait perdre un temps fou et ralentit le processus de production.

Voici donc mes 5 conseils pour bien démarrer un projet d’animation :

1- Créez un calque par élément à animer

Avant d’importer vos fichiers AI dans After Effects, pensez à séparer tous les éléments sur des calques distincts. Cela vous simplifiera la suite car chaque calque Ai deviendra un calque AE. À noter que toutes les formes présentent dans un même calque seront fusionnées. Il est donc important de déterminer ce qui doit être animé ensemble ou non. Par exemple si vous avez un logo avec une typographie, l’idéal serait de séparer chaque lettre sur un calque différent car vous pourrez ainsi les animer indépendamment sur After Effects.

Créer un calque par éléments à animer
Toutes vos lettres sont séparées

2 – Nommez vos calques

La nomenclature a son importance et il est préférable de la faire dès la phase de création sur Illustrator. La nomenclature suivra automatiquement dans After Effects et vous évitera de chercher à quoi correspond chacun de vos calques.

Nommez vos calques

Astuce : à noter qu’une fois que vos calques sont bien nommés, vous pouvez facilement faire une recherche dans votre document After Effects pour les retrouver. Ce qui est très utile lorsque les calques d’un document se comptent par dizaines.

Utilisez la fonction de recherche grâce à une bonne nomenclature

3 – Enregistrez le profil colorimétrique en RVB

Je ne vous apprendrais rien en vous disant que les images à destination des écrans doivent être en RVB. Il est toujours plus facile d’effectuer cette manipulation à cette étape et surtout si vous travaillez avec des artistes de leur demander de faire les créations directement dans ce format de couleurs. Lors de la création du fichier AI vous pouvez choisir format écran pour créer un document directement avec un profil RVB.

4 – Ajustez votre plan de travail Illustrator en fonction du format vidéo

Même si les fichiers vectoriels sont extensibles sans perte de qualité, il est plus facile d’avoir dès le départ la taille la plus proche du résultat final. De plus, vous pouvez comme ainsi avoir vos calques à une taille de base de 100 % , ce qui facilite l’animation par la suite.

5- Importez en composition dans After Effects

Une des merveilleuse chose avec la suite ADOBE est que tous les logiciels de la suite sont compatibles. Vous pouvez donc directement importer votre fichier AI.

Importez en composition et taille du document

After Effects propose deux options lors de l’importation d’éléments Footage et Composition. Si vous importez en footage, tous vos calques seront importés séparément, alors que si vous sélectionnez “composition” vos calques seront assemblés dans une seule composition.

Vous pouvez aussi choisir que vos calques soient importés à leur taille ou bien à la taille du document (recommandé).

Magique, vous aurez vos calques Illustrator parfaitement importés et nommés.

Tous vos calques sont importés et nommés

J’espère que cette article vous aura été utile, n’hésitez pas à le partager également aux illustrateurs avec qui vous travaillez pour qu’ils vous fournissent de beaux fichiers prêts à l’emploi 😉

Jeremy

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages
  • 4
  •  
  • 3
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *